Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Autoconstruction de ma maison

Autoconstruction de ma maison

Un petit gars de l'est qui fait une autoconstruction pour sa petite famille!!!!


Délardements des pannes,chevrons et sablières

Publié par Bricoludo sur 9 Septembre 2009, 21:20pm

Catégories : #Toiture

Le 22/05/09 :Non,  le délardement n’a pas de rapport avec la boucherie, charcuterie ! DELARDER : remplacer la face supérieure d'une pièce par une ou deux faces en chanfrein. Le délardement a pour but d’éviter que la toiture ne fasse des vagues au fur et à mesure des années ! Pourquoi ? Et bien, si nous ne délardons pas, les chevrons vont s’enfoncer avec le poids des tuiles sur les arètes des pannes. Le but est de faire que les pannes et sablières épousent les chevrons. Voila pourquoi les pannes sont délardées, sauf celles du faîtage où on délarde directement le chevron,  de même pour les sablières. Facile à écrire mais difficile à faire ; il faut trouver le bon degré et le bon matos, et heureusement que Thomas, tout droit sorti de l’hôpital après une opération délicate, nous a super bien conseillés. Le seul hic, c’est que les pannes sont déjà en place et Thomas m’explique alors que c’est beaucoup plus pratique à terre. Dommage qu’il ne soit pas venu me le dire avant, tant pis le mal est fait. Pris par mon travail,  le traitement préventif des pannes est mis en deux fois à l’aide d’un  pinceau (normalement ce n’est pas obligé m’a- t’on expliqué, car le lamellé collé est blindé de colle, donc les vers et insectes n’aiment pas !mais bon, chacun son avis !). Bref !!! je vous avoue que je serre les fesses au niveau de la mezzanine, car j’ai du mettre deux madriers à chaque extrémité des pignons pour pouvoir appliquer le produit qui ressemble à du lait de vache, mon dieu que c’est haut vu de là !

Donc, vue mon indisponibilité, je demande à mon beau-frère Guigui, qui est menuisier et qui fera sûrement mieux et plus rapidement  que moi, de faire ce travail. Et, comme d’habitude, il me répond oui, tu es trop fort Guigui ! Avec  l’aide de Thomas, qui assiste en tant que conseiller technique, (non, je te promets Céline il n’a pas touché au matos), ils auront réglé cette mission en deux soirées, malgré des pluies intermittentes et la difficulté de monter et descendre plusieurs fois l’échelle. Malgré ces gènes, ils ont fini le plus rapidement possible  et avec la qualité de travail que je leur reconnais, merci mes amis !




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bastien 18/05/2019 17:24

Bonjour,
Je viens de suivre votre blog, et une question me taquine.
Quel matos a utilisé la personne pour délarder ?

En vous remerciant d'avance,

@ plus :)

Archives

Articles récents